Menu Close

Roumanie: Ludovic Orban nommé Premier Ministre

Source: Valentin Bricot – 2016

Un nouvel Orban au pouvoir ? S’il est d’origine hongroise, le nouveau Premier Ministre roumain ne dispose toutefois d’aucun lien de parenté avec son homologue hongrois. Ludovic Orban a été nommé le 15 Octobre dernier par le Président Klaus Iohannis. Orban dispose désormais de dix jours pour former un nouveau gouvernement et le soumettre au traditionnel vote de confiance du Parlement. Ancien Ministre des Transports (2007-2008), Orban occupait jusqu’ici la fonction de Président du Parti National Libéral (PNL). 

Cette nomination intervient plus d’une semaine après la motion de défiance du Parlement Roumain à l’encontre du gouvernement socialiste de Viorica Dăncilă. Un dénouement qui était attendu face à la chute du Parti Socialiste Démocrate Roumain (PSD). Au pouvoir depuis fin 2016, les sociaux-démocrates ont perdu le soutien de la population du fait de leur implication dans de nombreux scandales de corruption et de clientélisme mais aussi du fait de leur réforme controversée de la Justice (également pointée du doigt par Bruxelles). Ces initiatives ont été sanctionnées par une lourde défaite lors des élections européennes (combinée aux défaites lors des deux référendums présidentiels). Fragilisée par ces résultats, la coalition avec le Parti centriste ALDE a même éclaté, laissant les sociaux-démocrates dans une situation politiquement intenable. 

La nomination de Ludovic Orban était attendue, mais il n’y a aujourd’hui aucune certitude quant à un vote de confiance provenant du Parlement. En effet, le parti Pro Romania (centre-gauche) a déjà fait part de son refus préférant se tourner vers des élections législatives anticipées. Deux autres partis – Union Sauvez la Roumanie (USR) et Union Démocrate Magyare de Roumanie (UDMR) ont quant à eux laissé entendre un éventuel soutien conditionnel. Le PNL n’est donc pas assuré de pouvoir gouverner sans passer par des élections législatives anticipées. Cette instabilité politique est un problème important pour la Roumanie qui doit s’occuper de dossiers urgents tels que le vote du budget 2020 ou la nomination d’une nouvelle commissaire roumaine. Dans le même temps, le pays se prépare aux élections présidentielles (10 et 24 Novembre). En toute logique et selon les sondages, le candidat PNL, le Président sortant Klaus Iohannis devrait être reconduit à la présidence de la République (crédité aux alentours de 40% pour le premier tour). En attendant, l’idée d’un gouvernement de transition sous la direction d’Orban fait son chemin.

Posted in Articles récents, Notes d'actualité

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *