Menu Fermer

Recap de la semaine #5

Euro Créative vous présente le récapitulatif de la semaine du 27 Janvier au 2 Février 2020.

  • Des représentants de la société civile ont condamné les récentes mesures d’urgence annoncées par le Gouvernement, les jugeant anti-constitutionnelles et dangereuses pour le maintien de la séparation des pouvoirs. Celles-ci auraient pour but de combattre le crime organisé et la corruption et concerneraient le système judiciaire, la police ou encore le code pénal. 
  • Alors que les critiques continuent – à l’international comme en Albanie – contre la proposition de loi concernant les medias en Albanie, la Commission de Venise a de son côté accepté d’évaluer ce projet de loi de manière rapide. Son opinion est attendue en Mars prochain. Le vote parlementaire concernant cette loi a donc été repoussé comme l’a indiqué Taulant Balla, leader du groupe parlementaire du Parti Socialiste Albanais. 
  • Un séisme de magnitude 4,9 a touché l’Albanie. Pour rappel, le pays a subi un séisme meurtrier il y a quelques mois. 
  • La seconde édition du Forum Économique de Tirana a eu lieu. Le thème des réformes structurelles en Albanie et plus largement dans lé région des Balkans Occidentaux a été au centre des discussions.
  • Des étapes de la Coupe du Monde de ski devant se dérouler en Chine ont été annulées et déplacées en Autriche.
  • Le Secrétaire d’Etat américain – Mike Pompeo – a déclaré que les Etats-Unis étaient prêts a subvenir à 100% des besoins du Belarus en gaz et en pétrole. Pour rappel, le Belarus subit un arrêt d’approvisionnement énergétique depuis la Russie après l’échec des negotiations commerciales entre les deux pays.
  • La visite de Mike Pompeo fut par ailleurs la première visite d’un Secrétaire d’État américain au Belarus depuis 26 ans. Ce dernier a déclaré que les Etats-Unis désiraient aider le Belarus à devenir un pays totalement souverain.
  • Le Premier Ministre du Belarus – Sergei Rumas – a déclaré que son pays ferait tous les efforts possibles pour assurer un progrès au niveau de l’intégration eurasienne lors du Conseil Eurasien Intergouvernemental tenu à Almaty au Kazakhstan.
  • Le Président Aleksandr Lukashenko a également autorisé son Gouvernement à entamer des négociations avec le partenaire kazakh pour l’approvisionnement énergétique.
  • La Cour de Justice Bosnienne a annoncé rechercher 47 personnes accusées d’avoir commis des crimes durant la guerre (entre 1992 et 1995). Parmi eux, 25 vivraient en dehors du sol bosnien. Par ailleurs, le procès de Miladin Trifunovic, commandant de la Brigade Vogosca s’est ouvert. Ce dernier est jugé pour crimes contre l’Humanité.
  • 9 élèves d’une école élémentaire de Srebrenica ont été sanctionnés par leur établissement après que ces derniers aient posté une photo d’eux déguisés en ‘frères Tchetniks’ sur les réseaux sociaux. De nombreux parents d’élèves bosniaques avaient auparavant protesté contre ce comportement responsable selon eux de promouvoir le nationalisme et d’attiser la haine raciale.
  • La chambre basse du Parlement de la Fédération de Bosnie a voté en faveur d’une augmentation des taxes liées à la production d’hydrocarbures. Celle-ci n’est aujourd’hui que de 10%. Le but serait ainsi augmenter les revenus de l’État alors que les réserves souterraines du pays restent largement inconnues. Le projet de loi doit maintenant être accepté par la Chambre haute.
  • Le Procès de l’ancien Procureur General de Bosnie Herzégovine – Goran Salihovic – s’est ouvert. Ce dernier est accusé d’abus de biens publics. De son coté, il a déclaré être victime d’une chasse aux sorcières. 
  • Bakir Izetbegovic, chef de file du Parti de l’Action Démocratique et député de la Chambre haute du Parlement bosnien a déclaré que les Serbes de Bosnie – opposés à rejoindre l’OTAN – pourraient faire le choix de la stabilité et de la sécurité. D’un ton conciliant, il a toutefois rappelé que le pays ne procéderait à aucune négociation tant que les trois groupes ethniques ne seraient pas d’accord sur le même plan a suivre. 
  • La coalition gouvernementale – menée par le Premier Ministre Boyko Borissov – a survécu à un vote de confiance du Parlement, à la demande de l’opposition. Celle-ci estime que le Gouvernement actuel n’est pas capable d’assurer la protection environnementale et l’approvisionnement en eau. Cela fait suite au scandale de Pernik concernant l’approvisionnement en eau de cette ville. Le Ministre de l’Environnement et de l’Eau est déjà tombé dans cette affaire. C’est la quatrième fois de ce mandat que le Gouvernement parvient à repousser un vote de confiance.
  • Les Emirats Arabes Unis ont annoncé l’arrestation du milliardaire bulgare Vassil Bozhkov accusé entre autre d’être une des figures centrales du crime organisé bulgare. La Bulgarie va demander son extradition dans les prochains jours.
  • Le Premier Ministre bulgare a rencontré le Ministre des Affaires Étrangères turc Mevlut Cavusoglu. Pour la Bulgarie l’enjeu était notamment d’évoquer la question de l’interconnexion des gazoducs avec son voisin.
  • Plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Sofia, bloquant les principaux axes de circulation. Les manifestants – et notamment des hoteliers et des restaurateurs – demandaient alors une baisse de la TVA.
  • Le Conseil de la ville de Sofia a donné son accord pour le raccordement du système d’approvisionnement hydraulique de la ville à celui de Pernik.
  • Temenouzhka Petkova, Ministre de l’Énergie bulgare a entamé une visite aux États-Unis. Ce déplacement s’inscrit dans la stratégie bulgare de diversification de son approvisionnement énergétique. Les États-Unis pourraient alors être interessants concernant le gaz naturel liquéfié.
  • Les commémorations officielles pour les victimes bulgares du communisme effectuées au Parlement ont conduit à une altercation verbale entre un député du parti gouvernemental de centre droit le GERB et un député du Parti Socialiste Bulgare.
  • La Cour Européenne de Justice a déclaré qu’elle n’avait pas la juridiction pour statuer sur la dispute croato-slovène concernant les frontières maritimes des deux Etats. Cette decision est une décision finale. Cette dispute empêche notamment toute avancée concernant l’adhésion de la Croatie a espace Schengen. 
  • A la tête de la Présidence européenne, la Croatie a décidé d’activer le mécanisme intégré de l’UE pour une réaction en situation de crise – l’ICPR – faisant suite à la propagation du Coronavirus sur le continent européen. 
  • Le Ministre de la Santé Milan Kujundzic a été licencié à la suite d’un scandale concernant sa déclaration de patrimoine qui aurait été largement sous-estimée.
  • La Police hongroise a procédé à des tirs de sommation lorsqu’un groupe de migrants a tenté de s’introduire en Hongrie. L’incident a eu lieu à Roszke, au Sud du pays. 
  • L’affiliation du Fidesz ne sera pas à l’ordre du jour de l’assemblée politique du Parti populaire européen (PPE), qui doit avoir lieu les 3 et 4 février, a annoncé Donald Tusk, le président du groupe conservateur, aux responsables politiques. 
  • Malgré le scandale qui poussé son maire à la démission juste après les municipales en octobre, le parti au pouvoir en Hongrie depuis 2010 conservera son bastion à Győr, la grande ville de l’Ouest de la Hongrie. Le candidat du Fidesz, András Csaba Dézsi, a remporté l’élection intérimaire à Győr, avec 23 932 votes représentant 56 % des voix, selon les chiffres de la Commission électorale. Balázs Pollreisz, son adversaire direct, représentant les principaux partis de l’opposition – MSZP, DK, Jobbik, Momentum et LMP à Győr – a obtenu 16 646 soit 39 % des voix.
  • Alors qu’Albin Kurti avait annoncé en début de semaine la formation d’un Gouvernement minoritaire à la suite de l’échec des négociations entre Vetevendosjë et la Ligue Démocratique du Kosovo, les deux partis sont finalement parvenus à un accord pour la formation d’une coalition gouvernementale. Les discussions ont finalement débouché sur un accord après 4 mois de negocaitions.
  • Le Gouvernement sortant du Kosovo a adopté l’Acte Magnitsky visant a poursuivre toute personne violant les droits humains dans le monde. 
  • Josep Borrell, diplomate en chef de l’UE, a conduit une visite diplomatique a Pristina au cours de laquelle il a rappelé que l’UE sera impliquée dans le renouveau du dialogue kosovo-serbe. Il a par ailleurs indiqué que ce rôle ne rentrait pas en conflit avec celui que les Etats Unis pourraient jouer en parallèle. 
  • Une déclaration commune provenant des Ambassades de France, dAllemagne, d’Italie, du Royaume-Uni et des États-Unis a indiqué que les puissances occidentales ne soutenaient aucun parti politique en vu de la formation d’un Gouvernement et qu’il n’avaient pas l’intention de s’investir dans un quelconque processus de médiation. 

  • La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD a accordé un prêt de 1 M EUR à Sparkasse Leasing Skopje, une société appartenant à Sparkasse Bank Macedonia (qui fait partie de Steiermärkische Bank und Sparkassen en Autriche). Le projet vise à aider les PME à accéder à des financements pour des investissements et à leur fournir des services de conseil et du savoir-faire.
  • Le President moldave Igor Dodon a déclaré que la langue moldave était une langue à part entière lors d’une intervention a l’Assemblee parlementaire du Conseil de l’Europe. Cette déclaration a suscité de fortes réactions en Roumanie. 
  • L’exportation du vin moldave a augmenté de plus de 9% en 2019. Le pays profite ainsi d’une augmentation progressive de ses exportations envers l’Union Européenne. Cela alors que la Russie, client historique de la Moldavie pour l’export du vin, a imposé un embargo sur ce produit phare de l’économie moldave depuis 2013.
  • Les tensions sont toujours fortes au Monténégro par rapport à la loi sur la religion. Cette semaine, des affrontements entre la police monténégrine et des partisans de l’Eglise Serbe Orthodoxe se sont produits dans le pays notamment à Celtinje et dans la capitale Podgorica. Plusieurs arrestations ont été menées en lien avec ces affrontements. 
  • La Pologne a signé un contrat de 4,6 milliards de dollars avec les États-Unis pour l’achat de 32 F-35 destinés à renforcer les capacités de défense aérienne de la Pologne. 
  • Plusieurs personnalités impliquées dans le financement du Musée POLIN de Varsovie ont demandé au Gouvernement polonais de mettre fin à la querelle autour de la nomination du Directeur du Musée. En effet, malgré les promesses du Gouvernement l’ancien Directeur du Musée de l’Histoire des Juifs Polonais n’a toujours pas été renommé à son poste. 
  • Face a la propagation de la fièvre porcine africaine en Europe, la Pologne prend des décisions radicales. En effet, le President Duda a signé une loi prévoyant 3 ans d’emprisonnement pour toute personne responsable de l’interruption d’une battue. 
  • La Pologne a commémoré à Oświęcim le 75ème anniversaire de la libération du camp nazi d’Auschwitz-Birkenau. De nombreux dirigeants du monde entier étaient présents et notamment le Premier Ministre français Edouard Philippe accompagné de lycéens et de témoins directs. Le discours du survivant Marian Turski, appelant a la vigilance face à la résurrection de l’antisémitisme et plus largement de la haine sur le continent européen, a été particulièrement marquant. 
  • Également présent à ces commémorations, le President israélien Reuven Rivlin a décidé d’apaiser les tensions existant entre les deux pays en invitant le Président Andrzej Duda à une visite en Israel.
  • Le Gouvernement tchèque a approuvé un plan du Ministère tchèque de la Défense prévoyant l’envoi de 60 soldats en Afrique pour aider l’opération francaise Barkhane au Sahel.
  • Le chef de l’Office tchèque des télécommunications, Jaromír Novák, a démissionné lundi (27 janvier) après que le gouvernement a reporté la mise aux enchères des fréquences 5G en réponse aux objections soulevées par la Commission européenne pour des raisons de concurrence. Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Karel Havlíček, a admis que les conditions de la vente aux enchères devaient être modifiées parce que les soumissionnaires étrangers n’avaient pas manifesté d’intérêt, tandis qu’il n’y avait qu’un seul soumissionnaire de la République tchèque.
  • Face aux recentes déclarations du President moldave sur la langue moldave, l’Académie Roumaine des Sciences a réfuté ces propos. Selon celle-ci, il s’agit d’une distorsion de la réalité culturelle et d’une manipulation idéologique.
  • La Roumanie se divise quant à l’introduction possible d’une loi promulguant une réforme électorale, Le Parti Socialiste Roumain opposé à ce projet de loi qui pourrait réduire ses capacités de victoire pour les prochaines élections municipales tente d’ailleurs de faire tomber le Gouvernement minoritaire de centre droit (Parti National Libéral) avec la mise en place d’un vote de confiance au Parlement.
  • La Roumanie fait preuve d’agacement concernant le Mécanisme Européen de Cooperation et de Vérification – CVM. Les autorités roumaines aimeraient une application de ce système a l’ensemble des pays de l’UE et plus seulement à quelques pays dont la Roumanie. Pour rappel, la dernière évaluation CVM de la Roumanie a pointé du doigt une détérioration accablante de l’État de droit dans le pays.
  • Le Parlement a voté la suppression des régimes spéciaux de retraite des fonctionnaires, épargnant seulement les militaires et les policiers. Les personnels de la justice seront les plus impactés, et dénoncent une remise en cause de leur indépendance.
  • « Il n’y a pas d’autre option pour la Roumanie que de rejoindre la zone euro », a déclaré le ministre des Finances, Florin Citu, à la chaîne de télévision Digi24, ajoutant que le calendrier actuel pourrait être un peu trop ambitieux. La Roumanie prévoit de rejoindre le mécanisme MCE-II (mécanisme de taux de change européen) en 2024, mais doit auparavant résoudre le déséquilibre de ses finances publiques. Bucarest ne respecte pas les règles de l’UE en matière de déficit public, son déficit budgétaire dépassant les 3 % du PIB en 2019 et en 2020. Selon M. Citu, le déficit budgétaire repassera sous la barre des 3 % du PIB en 2022.
  • Quelques jours après l’annonce de l’arrêt de diffusion de la chaine de télévision indépendante N1 par le diffuseur Telekom Srbija, la chaine a lancé une campagne publique contre cette décision. Dans le même temps, la chaine a été victime d’une campagne de cyberattaques. 
  • En amont des élections législatives du 29 février en Slovaquie, les vraies, les lycéens du pays se prêtent aussi au jeu. Entre le 4 et le 7 février, près de soixante mille lycéens (59 700 précisément), âgés de quinze à dix-huit ans (moins un jour), vont participer à leur façon à la vie démocratique.
  • « Le fascisme est toujours vivant dans notre pays, dans notre société. C’est pourquoi il est très important de lutter pour qu’il ne monte pas au pouvoir », a déclaré la présidente slovaque Zuzana Čaputová lors de sa visite à Auschwitz-Birkenau à l’occasion du 75anniversaire de la libération du camp de concentration.
  • Le Premier ministre slovène, le centriste Marjan Šarec, a annoncé sa démission provoquant la chute du gouvernement et ouvrant la voie à des élections législatives anticipées.
  • La reunion de Minsk entre les négociateurs ukrainiens et ceux des régions séparatistes, encadrée par des responsables de l’OSCE a conduit à un accord concernant le désengagement des troupes dans une nouvelle zone de l’Est de l’Ukraine. 
Posted in Articles récents, Récaps de la semaine

Mais aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *