Menu Fermer

Recap de la semaine #6

Euro Créative vous présente le récapitulatif de la semaine du 3 au 9 Février 2020.

  • L’Albanie ne « restera pas à la porte de l’Europe et ne pleurera pas » pour qu’elle s’ouvre, a déclaré le Premier ministre albanais Edi Rama. Si les décisions européennes n’étaient encore une fois pas celles attendues par le pays, celui-ci devrait en tirer des conséquences.
  • Le Ministre en charge de la reconstruction après le séisme de Novembre dernier a annoncé que le coût des dommages avait été estimé à 985 M EUR et que 1,1 Md EUR seraient nécessaires pour la reconstruction. La Commission européenne organise par ailleurs une conférence des donateurs le 17 février 2020 à Bruxelles.
  • La Commission de Venise a déployé une importante équipe d’experts. Ceux-ci resteront plusieurs jours afin d’enquêter sur les récentes initiatives législatives entreprises par le Gouvernement Rama.
  • Le Vice-Président du Mouvement Socialiste pour l’Intégration, Petrit Vasili, a appelé les États-Unis et l’Union Européenne à stopper les initiatives de réforme judiciaires entreprises par le Gouvernement.
  • Au cours des négociations concernant une nouvelle taxe européenne sur les transactions financières, le Chancelier Sebastian Kurz s’est opposé à la proposition du Ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, de fixer cette taxe à 0,2% pour tout achat d’action financière. Selon le dirigeant autrichien, ce plan ne permettrait pas de toucher les instruments financiers hautement spéculatifs ainsi que les produits dérivés mais frapperait plutôt les petits investisseurs.
  • Alors que de fortes tensions perdurent ces derniers mois entre le Belarus et la Russie, le Président voisin Vladimir Poutine a invité son homologue Aleksandar Lukashenko à Sochi afin de discuter des problématiques de l’intégration économique du Belarus à la Russie et de la pression économique existant aujourd’hui, notamment sur les approvisionnements énergétiques.
  • Suite à cette visite, le premier Vice-Premier Ministre Dmitry Krutoi a déclaré à la presse que les raffineries de pétrole biélorusses achèteront du pétrole aux entreprises russes à des prix mondiaux, comme le Belarus a l’a demandé.
  • La compagnie aérienne nationale Belavia étudie la possibilité de lancer des vols à bas prix au départ d’aéroports régionaux, a déclaré le Directeur du Département de l’Aviation du Ministère biélorusse des Transports et des Communications, Artem Sikorsky.
  • Le long et fastidieux feuilleton politique hivernal du Canton de Sarajevo a trouvé son épilogue. La nouvelle coalition menée par le SDA et le Front démocratique a fini par réunir vendredi les 18 voix nécessaires pour faire tomber le gouvernement cantonal au pouvoir depuis treize mois.
  • Les dirigeants et les représentants des quatre plus grandes communautés religieuses de Bosnie-Herzégovine ont participé à une prière commune dédiée à toutes les victimes de la guerre de 1992-1995 dans le pays, exprimant le désir d’une paix durable.
  • La Cour suprême des États-Unis a confirmé qu’elle avait rejeté il y a quelques années l’appel d’un Serbe bosniaque lui demandant d’entendre sa cause contre le Bureau du Haut Représentant, l’OHR – l’organisme international chargé de superviser l’accord de paix de Dayton de 1995 en Bosnie.
  • Le ministre de la défense de Bosnie-Herzégovine, Sifet Podzic, a rencontré l’ambassadeur de Russie en Bosnie-Herzégovine, Petr Ivantsov, et l’attaché militaire du pays en Bosnie-Herzégovine, Ilya Skrebnev, pour discuter des aspects d’une éventuelle coopération en matière de défense entre les deux pays.
  • Le Centre de reportage d’investigation de Sarajevo (CIN) a découvert qu’au moins cinq complexes construits par des investisseurs arabes et turcs dans la zone métropolitaine de Sarajevo, couvrant 133 000 mètres carrés, étaient illégaux. Ils ont profité des faiblesses du système local et ont ignoré les ordres d’arrêter les travaux et de démolir les bâtiments.
  • Dans le cadre du programme régional de logement, les maires de 58 municipalités et villes de Bosnie-Herzégovine ont signé des accords à Sarajevo pour assurer la poursuite de la construction et de la reconstruction de maisons et d’appartements familiaux pour les personnes déplacées et les rapatriés les plus vulnérables.
  • Lors d’une entrevue avec Ursula von der Leyen et Charles Michel, Boyko Borisov a souligné que 60 % de l’électricité bulgare provenait de centrales au charbon. Ceux-ci ont déclaré que les 14 milliards d’euros du prochain budget européen pourraient en partie être consacrés à la réduction de cette dépendance. Ce budget est toutefois aussi destiné à financer des infrastructures, des petites et moyennes entreprises, la concurrence et l’éducation et ne serait donc pas suffisant selon le Premier Ministre bulgare.
  • L’Ambassadeur américain en Bulgarie, Herro Mustafa, a déclaré que l’entrée sur le territoire d’un bulgare soupçonné de corruption serait pour la première fois interdite. « Les États-Unis ont l’intention de prendre des mesures plus sévères dans la lutte contre la corruption », a déclaré celui-ci.
  • Le Parlement a accepté de protéger le taux de change du lev par rapport à l’euro en vue de l’adhésion prévue de la Bulgarie au mécanisme MCE II en avril. Bien que cela ait soulevé des doutes quant au risque de dépréciation du taux de change avant que la Bulgarie ne rejoigne la zone euro, le ministre des Finances, Vladislav Goranov, a déclaré que le taux de change actuel demeurerait celui utilisé pour l’entrée du pays au sein de la zone euro.
  • Alors que le Gouvernement a survécu à une motion de non-confiance la semaine passée, c’est le Président qui est monté au créneau ces derniers jours. Rumen Radev a annoncé retirer sa confiance envers le Gouvernement lui reprochant sa gestion de la crise environnementale de Pernik et l’augmentation de la corruption dans le pays. Il a déclaré : « Aujourd’hui, la division n’est pas entre la gauche et la droite, la capitale et les provinces, mais entre le pouvoir vicieux et des millions d’honorables bulgares. »
  • Le Gouvernement croate est convaincu que la nouvelle méthodologie d’élargissement de l’UE proposée par la Commission européenne permettra au Conseil européen de rectifier la décision de l’année dernière et d’ouvrir des négociations avec la Macédoine du Nord et l’Albanie. Pour rappel, la Croatie sera très active sur ce dossier puisqu’elle est à la tête de la Présidence tournante de l’Union Européenne.
  • Un arrêt de la Cour constitutionnelle Croate affirme que tout le monde devrait avoir les mêmes chances d’adopter des enfants, quel que soit leur statut familial. C’est une victoire légale pour les couples homosexuels.
  • Les manifestations continuent contre le Maire de Zagreb Milan Bandić. À l’origine du mécontentement, la corruption, des décisions de rénovation urbaine contestées ainsi que le traitement des déchets.
  • L’association des contribuables « Lipa » s’oppose au projet du Ministère des Finances d’augmenter les taxes sur le tabac, le café et les boissons non alcoolisées car elle estime que leur seul but est de combler les trous dans le budget causés par l’échec de la mise en œuvre des réformes et le manque de transparence.
  • A la rentrée scolaire 2020-2021, les élèves hongrois devront étudier obligatoirement l’œuvre de l’écrivain pro-nazi József Nyirő, tandis que celle du prix Nobel de littérature, Imre Kertész, ne sera plus recommandée. Des associations de professeurs se sont déclarées contre ce nouveau socle commun de connaissances dans une lettre ouverte publiée par leur Président László Arató.
  • Tibor Benkő, Ministre de la Défense, a déclaré qu’une nouvelle stratégie de sécurité a été adoptée en Hongrie, tandis que la stratégie militaire du pays est en cours d’élaboration. La stratégie proposée se concentre sur les capacités de défense de l’Europe et sur le renforcement des relations avec le Royaume-Uni et la France a annoncé ce dernier devant de hauts responsables militaires.
  • Suite à un incident entre migrants et gardes-frontières la semaine passée, le Gouvernement a décidé de doubler le nombre de soldats protégeant la frontière sud de la Hongrie (entre la Serbie et la Hongrie).
  • Le ministre des affaires étrangères Péter Szijjártó a présenté vendredi aux responsables du gouvernement ukrainien une proposition concernant l’enseignement de la langue ukrainienne aux minorités et la préservation de la langue maternelle des Hongrois ethniques en Transcarpathie.
  • Plusieurs groupes d’extrême droite, dont des néo-nazis, se sont réunis à Budapest ce weekend pour commémorer ce qu’ils appellent la « Journée d’honneur ». La police a d’abord interdit le rassemblement, mais une décision de justice l’a rendu possible. L’événement a eu lieu à Városmajor. Dans le même temps des contre-manifestations se sont également déroulées.
  • Péter Jakab, le nouveau Président du Parti Jobbik, a annoncé que son parti allait proposer des solutions aux problèmes du quotidien notamment pour les personnes à faibles revenus. Le Jobbik pourrait ainsi proposer que les pensions soient augmentées de manière différenciée, et que les hommes aient la possibilité de prendre leur retraite après 40 ans de travail. Il a ajouté que son parti proposerait de réintroduire les retraites anticipées, en particulier pour les personnes effectuant un travail physique pénible.
  • La Ministre de la Justice Judit Varga a déclaré qu’elle soutenait une initiative citoyenne européenne sur la protection des régions nationales. Celle-ci vise à convaincre la Commission européenne de créer une politique de cohésion qui accorde une attention particulière aux régions dont les caractéristiques nationales, ethniques, culturelles, religieuses ou linguistiques sont différentes de celles des régions environnantes.
  • La Hongrie a été le premier État membre de l’Union européenne à rejoindre la nouvelle Alliance internationale pour la liberté religieuse lancée par le président américain Donald Trump, a déclaré le ministre des affaires étrangères Peter Szijjártó à Washington, DC, après avoir assisté à la réunion inaugurale de l’organisation mercredi.
  • Albin Kurti a présenté son nouveau cabinet au Parlement du Kosovo en début de semaine. Le parti de la Liste serbe pour le Kosovo (Srpska Lista) a adopté une posture délicate en déclarant qu’elle ne soutiendrait pas le gouvernement mais y participerait en y plaçant les deux ministres que lui garantit la Constitution.
  • Le nouveau poste frontière de Belanovce-Stančić, entre le Kosovo et la Macédoine du Nord, a été inauguré cette semaine. Il devrait favoriser les échanges entre les deux pays, dans une zone qui se trouve aussi au centre de la « route des Balkans » des migrants et des réfugiés. Sa construction a été financée par l’Union Européenne.
  • Richard Grenell, envoyé spécial du Président américain pour le Kosovo et la Serbie a demandé au nouveau Gouvernement kosovare donner suite à un accord visant à abolir les droits de douane punitifs sur les marchandises serbes. Cela pourrait ouvrir à un retour des négociations bilatérales.
  • Les autorités judiciaires kosovares ont annoncé la mise en place de poursuites judiciaires pour un ressortissant serbe ethnique pour crimes de guerre commis en 1999.
  • Zoran Zaev, qui a récemment démissionné de son poste de Premier ministre, a témoigné lors du nouveau procès très médiatisé de six Albanais ethniques accusés d’avoir assassiné cinq Macédoniens ethniques lors du Nouvel An orthodoxe en 2012.
  • L’ancien chef du service de sécurité et d’information SIS, Vasile Botnari, a été envoyé en procès mercredi, accusé d’avoir outrepassé son autorité sur l’expulsion forcée en septembre 2018 de sept enseignants turcs – qui ont ensuite été emprisonnés en Turquie.
  • En 2019, le Monténégro a connu le plus grand nombre d’affaires par habitant portées devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH). Dans le même temps, le GRECO (organe de suivi du Conseil de l’Europe pour la lutte contre la corruption) a indiqué que le Monténégro n’avait fait aucun progrès en ce qui concerne la composition ou l’indépendance de son Conseil judiciaire, censé maintenir l’indépendance et l’autonomie des tribunaux au Monténégro. Il n’a pas non plus fait de progrès dans la révision de son cadre disciplinaire pour les juges. Le GRECO est particulièrement préoccupé par la décision du Conseil judiciaire de renouveler le mandat de cinq présidents de tribunaux pour au moins un troisième mandat.
  • Oliver Varhelyi, Commissaire Européen en charge de l’élargissement a appelé au dialogue au Monténégro. Alors qu’il présentait la nouvelle méthodologie de l’élargissement de l’UE, il a également demandé une accélération des réformes dans ce pays, notamment dans le domaine de l’État de droit et de la liberté des médias.
  • Le bureau des procureurs généraux du Monténégro a lancé une enquête sur la fuite d’une conversation téléphonique entre ce qui semblait être deux officiers de police supérieurs le 6 janvier, dans laquelle l’un d’eux a déclaré que les croyants de l’Eglise orthodoxe serbe se rassemblant pour Noël « se feraient botter le cul s’ils faisaient du bordel pendant la messe ».
  • La date officielle des prochaines élections présidentielles a été dévoilée. Elles auront lieu le 10 Mai prochain. Dans le cas d’un second tour, celui-ci se déroulera le 24 Mai.
  • Le Président Andrzej Duda, futur candidat à sa propre réélection a déclaré dans une interview pour le journal Wprost qu’il serait prêt à voter une loi autorisant le mariage civil homosexuel.
  • Le Président français Emmanuel Macron a effectué sa première visite présidentielle en Pologne. Au programme: rencontres avec le Président et le Premier Ministre Mateusz Morawiecki, discours devant la communauté française résidant en Pologne et discours sur le futur de l’Europe devant les étudiants de l’Université Jagiellonne de Cracovie. Le dialogue est relancé et les axes de coopération sont à nouveau définis: défense et sécurité // renforcement des liens économiques // énergie et transition environnementale.
  • Peu après la visite du Président français, son homologue polonais a signé la très controversée loi de réforme judiciaire. Pour rappel, le Président français interrogé sur cette réforme et plus largement sur les conditions de l’État de droit au sein de ce pays avait préféré faire de ce problème un problème européen et non pas bilatéral.
  • Le weekend, des milliers de polonais se sont rassemblés à Varsovie en soutien de ce projet de loi. Selon eux, cette réformes est une question de souveraineté nationale et doit être mise en place.
  • Le Premier Ministre polonais a de son côté rencontré la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le Président du Conseil européen Charles Michel à Bruxelles pour discuter des négociations budgétaires de l’UE. Il a indiqué que la Pologne comptait jouer un « rôle constructif dans l’élaboration du consensus final sur le budget européen« .
  • La commission des finances publiques du Sejm, la chambre basse du parlement polonais, a décidé, lors d’un vote, de priver le Sénat de 100 millions de zlotys (environ 23 millions d’euros) inscrits au budget de l’an prochain et destinés aux relations avec les Polonais de l’étranger.
  • Des organisations civiles ont lancé une pétition pour encourager la Cour de justice de l’Union européenne à mettre un coup d’arrêt aux réformes judiciaires engagées par le Gouvernement. La campagne est menée en partenariat avec le Comité pour la défense de la démocratie, les citoyens de la République de Pologne et le Front européen.
  • Les députés européens du PiS ont lancé un appel aux parlementaires européens à dénoncer les violences policières qui ont lieu en France depuis le début du mouvement des gilets jaunes et qui rappellent, selon eux, « le comportement de la police dans les pays totalitaires ».
  • Jacek Sasin, Vice-Premier Ministre a déclaré que son pays devait mettre fin à l’importation de charbon russe via ses entreprises publiques.
  • Facebook a mis en place le programme de formation #SheMeansBusiness pour aider les femmes chefs d’entreprise à établir une présence en ligne et à utiliser les outils numériques pour promouvoir leurs activités.
  • Le déclin naturel de la population polonaise a atteint son niveau le plus élevé depuis la Seconde Guerre mondiale, selon les nouvelles données de l’agence gouvernementale Statistics Poland (GUS). L’année dernière, 375 000 personnes sont nées en Pologne, soit 13 000 de moins qu’en 2018. Entre-temps, 410 000 personnes sont mortes.
  • Yad Vashem, le Mémorial Israélien pour l’Holocauste a publié des excuses officielles quant à une vidéo présentée pendant de récentes cérémonies internationales et présentant des erreurs apparentes. Cette vidéo montrait une carte de la Pologne présentant des inexactitudes historiques remarquées.
  • Le ministre polonais des affaires étrangères Jacek Czaputowicz a discuté de la sécurité militaire et des liens énergétiques avec le secrétaire d’État américain Mike Pompeo lors d’une visite à Washington.
  • Marek Gróbarczyk, Ministre des Affaires Maritimes et de la Navigation Intérieure, a déclaré que la sécheresse pourrait être dramatique pour la Pologne ce printemps du fait du manque de précipitations. 400 millions de zlotys (94 millions d’euros) devraient être alloués cette année à de petits projets de rétention d’eau et d’amélioration des terres afin de lutter contre la sécheresse dans les zones agricoles.
  • L’ancienne Ministre polonaise des Finances, Teresa Czerwińska, a été proposée comme candidate à la vice-présidence de la Banque Européenne d’Investissement.
  • Jan Hamáček, Ministre de l’Intérieur, a déclaré dans une interview à Lidové noviny qu’une augmentation du budget de défense à 2% du PIB national n’était pas une « bonne décision » dans la situation actuelle. Il a ajouté que consacrer 1,4 % du PIB du pays à l’armée semblait plus réaliste.
  • Même si la République tchèque n’a pas encore été touchée par le coronavirus, tous les vols directs en provenance et à destination de la Chine ont été suspendus dès le 9 février et ce jusqu’à nouvel ordre. Le Gouvernement tchèque a également déclaré qu’il fournirait 200 000 € de produits de santé à la Chine.
  • La banque centrale de la République tchèque a relevé son taux d’intérêt directeur d’un quart de point, à 2,25 %, en réaction à la hausse des taux d’inflation, ce qui a contribué à porter la monnaie du pays à son plus haut niveau par rapport à l’euro depuis 2012.
  • Prague devrait rebaptiser la place où se trouve l’Ambassade de Russie en l’honneur de Boris Nemtsov, un opposant politique russe assassiné à Moscou en 2015.
  • Le Parlement roumain a renversé le gouvernement de centre droit formé par le Parti National Libéral avec 261 voix (233 suffrages nécessaires), après que le parti socialiste et le parti de la minorité hongroise UDMR aient lancé un vote de défiance suite au projet de réforme de la législation concernant les élections municipales. Ce Gouvernement n’aura finalement tenu que trois mois.
  • Dans la foulée, le Président Klaus Iohannis a demandé à Ludovic Orban, l’ex-Premier Ministre, à former un nouveau Gouvernement le lendemain de la défaite.
  • La Roumanie a révisé son plan national sur l’énergie et le climat (PNEC) pour la période 2021-2030, à la suite de l’évaluation négative de la Commission européenne. Mais le document prévoit toujours une très faible part d’énergies renouvelables dans le bouquet énergétique total du pays.
  • Quelques jours après l’incident à la frontière serbo-hongroise, la pression migratoire s’intensifie. Plusieurs centaines de migrants ayant atteint la frontière serbo-hongroise ont été évacués dans la nuit par la police serbe. Ces derniers ont été reconduit à des centres d’asile dans le pays.
  • L’ambassadeur de Russie en Serbie, Aleksander Botsan-Kharchenko, a déclaré que son pays se joindrait aux négociations sur le Kosovo si Belgrade le lui demandait, mais qu’il n’y aurait de toute façon pas d’accord « sans l’approbation de la Russie et du Conseil de sécurité ». La Russie a toujours été favorable à la poursuite des pourparlers, a ajouté l’ambassadeur dans une interview au quotidien Blic, ajoutant que le désir d’une solution rapide constituait une source de préoccupation, car les progrès visibles et les compromis nécessitaient plus de temps.
  • Après avoir rencontré le nouveau commissaire à l’élargissement, le Président serbe Aleksandr Vučić a déclaré qu’il appréciait la nouvelle approche de l’UE en matière de négociations d’adhésion – mais que la Serbie l’examinerait de près avant de décider de l’adopter ou non.
  • Un tribunal serbe a ordonné à trois membres étrangers d’une organisation humanitaire (No Name Kitchen) qui travaille avec des migrants de quitter le pays après qu’ils se soient affrontés avec des membres d’un mouvement nationaliste (Sokoli) dans la ville frontalière de Sid.
  • L’éminent journaliste serbe Dragoljub Zarkovic est décédé. Il représentait la génération de journalistes serbes anti-guerre qui a été témoin et qui a fait des reportages sur une période très difficile pour le pays.
  • La Slovaquie a expulsé un diplomate vietnamien dans le cadre de l’enlèvement du ressortissant vietnamien Trinh Xuan Thanh, ancien directeur d’une grande entreprise énergétique publique. Selon les médias et les autorités allemandes, ce dernier aurait été enlevé à Berlin puis aurait été transporté par camionnette en Slovaquie avant d’être secrètement transféré dans un véhicule du cortège officiel du ministre vietnamien de la sécurité publique To Lam, alors en visite officielle en Slovaquie. Trinh Xuan Thanh, qui a plus tard été condamné à deux peines d’emprisonnement à vie après un procès pour excès de vitesse au Vietnam, aurait été ajouté à la délégation officielle quittant la Slovaquie puis ramené à Hanoi… dans un avion du gouvernement slovaque.
  • Des experts d’Europol ont témoigné dans le cadre du procès de l’assassinat du journaliste Ján Kuciak et de sa fiancée Martina Kušnírová. Ils avaient analysé des communications cryptées récupérées sur les téléphones des accusés. Il s’agit de l’une des principales preuves reliant l’homme d’affaires Marián Kočner, accusé d’avoir ordonné le meurtre.
  • Le portefeuille de produits fabriqués par l’usine du constructeur automobile Volkswagen Slovaquie, basée à Martin, sera élargi par par la production de composants pour voitures électriques. Cela signifie non seulement une étape vers la sécurisation des emplois dans l’usine, mais aussi une transformation durable de l’usine vers l’électromobilité.
  • La Slovénie accueille favorablement la proposition de la Commission européenne visant à modifier le processus d’élargissement, a annoncé le Ministère slovène des Affaires étrangères – Miro Cerar. La Slovénie est un État membre particulièrement actif sur la question de l’élargissement.
  • Miro Cerar s’est également exprimé la problématique frontalière opposant son pays à son voisin croate. Selon lui, le dialogue pourrait être entamé par les présidents Borut Pahor et Zoran Milanović. Ce dernier a été élu président récemment et devrait prendre ses fonctions seulement le 16 février.
  • Après la récente démission du Premier Ministre Marjan Šarec, des discussions sur une nouvelle coalition potentielle ont eu lieu cette semaine et se poursuivront la semaine prochaine. Celle-ci ont eu lieu avec le Parti du centre moderne (SMC) et du Parti des retraités (DeSUS) qui ont fait par de leur intention de poursuivre les pourparlers et avec la Nouvelle Slovénie (NSi) qui n’a fait aucune déclaration de son côté.
  • La mosquée de Ljubljana, pour laquelle la communauté islamique en Slovénie lutte depuis des décennies, sera inaugurée en juin après la fin du Ramadan, alors qu’elle sera déjà opérationnelle dans une semaine environ, a annoncé le mufti Nedžad Grabus la semaine dernière.
  • Une violente empoignade a eu lieu dans le Parlement ukrainien lors d’un débat parlementaire concernant la loi sur la vente des terres agricoles – soutenue par le Président Volodymyr Zelensky. D’un côté, les partisans estiment que les ventes dynamiseraient l’économie ukrainienne et de l’autre, les opposants craignent une spoliation importante de ces biens nationaux au profit de compagnies et d’investisseurs étrangers (y compris russes).
  • Le Président américain Donald Trump a été blanchit par le Sénat dans le cadre de la procédure d’Impeachment le concernant. Pour rappel, celle-ci avait été déclenchée après les soupçons portant sur son implication dans un chantage mêlant l’Ukraine et les futures élections américaines.
  • Le ministre ukrainien des affaires étrangères, Vadym Prystaiko, a déclaré que les autorités américaines avaient déjà décidé d’un candidat pour le poste d’ambassadeur des États-Unis en Ukraine. Il a déclaré que l’Ukraine était satisfait de ce choix.
  • Une fuite sur l’enregistrement d’un échange entre un contrôleur aérien iranien et un pilote iranien prétend montrer que les autorités ont immédiatement su qu’un missile avait abattu l’avion de ligne ukrainien après son décollage de Téhéran, tuant les 176 personnes à bord. De leur côté, des avocats canadiens ont demandé le statut de recours collectif dans le cadre d’un procès au nom des victimes afin d’obtenir au plus d’1,1 milliard de dollars en compensation.
  • Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, alors en visite en Ukraine, a dénoncé lundi l’annexion de la Crimée par la Russie et s’est engagé à soutenir l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Il a également déclaré que la Turquie aiderait à construire des logements pour 500 familles de Tatars de Crimée installées dans d’autres parties de l’Ukraine suite à cette annexion. En parallèle, les deux pays se sont entendus sur un soutien financier à destination des forces armées ukrainiennes.
  • Après la rencontre entre le Ministre des Affaires Étrangères hongrois Szijjártó et le Vice-Premier Ministre Dmytro Kuleba concernant l’utilisation de la langue hongroise en Transcarpathie, l’Ukraine a fait savoir qu’une rencontre entre Zelensky et Orban pourrait avoir lieu en Mai prochain. Il a également promis que l’Ukraine ne retarderait pas le processus d’élaboration et d’adoption d’une nouvelle législation sur les minorités nationales.
  • Un projet de résolution sur la révocation d’Artem Sytnyk du poste de chef du Bureau national anticorruption de l’Ukraine (NABU) a été enregistré à la Verkhovna Rada, le parlement ukrainien. 216 députés l’ont signé.
  • Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky prévoit d’introduire pour les Ukrainiens la possibilité de voter en ligne lors des élections, y compris avec l’utilisation d’un smartphone. Dans le même temps, il a annoncé le lancement de l’application mobile Diya (action en ukrainien) dans le cadre d’un projet de Smartphone de l’État. 9 Millions d’Ukrainiens auront ainsi accès aux services gouvernementaux en ligne.
Posted in Articles récents, Recap de la semaine

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *