Menu Fermer

Recap de la semaine #14

Albanie

  • Au 5 avril, l’Albanie recensait plus de 350 cas de Covid-19 pour 20 décès. Le Premier Ministre Edi Rama a alors annoncé la mise en place d’un durcissement des restrictions de sorties à partir de lundi. Le Président Illir Meta a de son côté demandé aux citoyens de respecter les consignes données par les autorités. 
  • Le Président, Ilir Meta, a renvoyé le projet de loi sur l’OFL (Opération force législative) au Parlement pour réexamen. Il invoque sept raisons principales parmi lesquelles le dépassement des pouvoirs constitutionnels prévus pour le Conseil des Ministres, violation du principe de la séparation et de l’équilibre des pouvoirs ou encore l’atteinte à certains droits et libertés fondamentaux. Ce projet de loi anti-corruption suscite la controverse dans le pays alors que le Parlement devrait se charger de l’affaire d’ici fin avril (via Tirana Times).
  • La Commission parlementaire d’enquête spéciale a reporté la procédure de mise en accusation du Président Ilir Meta au 31 juillet prochain. L’enquête porte sur le décret présidentiel concernant les accusations d’outrepassement de ses compétences pour la nomination des juges de la Cour Constitutionnelle. La Commission de Venise à pour sa part émis un avis négatif quant à la révocation du Président (via Tirana Times). 
  • Le Secrétaire Général du Parti Démocrate, Gazment Bardhi, a demandé la multiplication des tests de dépistage concernant le Covid-19. Il a également accusé le Gouvernement d’impréparation face à la pandémie. 
  • Le rapatriement de citoyens par le Gouvernement albanais a été salué par l’Ambassadeur de l’Union européenne en Albanie, Luigi Soreca, et par l’Ambassade des États-Unis à Tirana, après que plus de 70 citoyens de l’UE et 64 citoyens américains aient transité par Air Albania (via Tirana Times).
  • Le Ministère des Finances et de l’Économie a annoncé les 4 banques qui géreront les émissions d’obligations de l’Albanie sur le marché des capitaux, dans le but de garantir environ 600 millions d’euros. Il s’agit de JP Morgan, Citi, IMI Banca & Intesa Sanpaolo Bank Albania et Raiffeisen Bank International (via Tirana Times). 
  • Le Gouvernement albanais a suspendu jusqu’à nouvel ordre toutes les procédures de passation de marchés en raison de la pandémie Covid-19, à l’exception de celles qui sont directement liées à la crise (via Tirana Times). 
  • Le Premier Ministre, Edi Rama, a annoncé un gel du paiement des loyers pour les familles et les petites entreprises qui ont cessé de travailler en raison des mesures adoptées pour lutter contre la propagation du Covid-19 (via Tirana Times). 
  • Le Premier Ministre a également fait part de son inquiétude quant à une hausse significative du taux de chômage dans le pays. 

Autriche

  • Au 5 avril, l’Autriche recensait plus de 12.000 cas de Covid-19 pour plus de 200 décès. Malgré l’importance des chiffres, le Ministre de la Santé, Rudolf Anschober, a pourtant annoncé une évolution positive (diminution avérée du nombre de patients conduits en réanimation). 
  • Le Chancelier Sebastian Kurz a averti le Parlement que le Gouvernement travaillait sur un plan de déconfinement applicable lorsque l’épidémie sera réduite dans le pays. 
  • D’après la Banque Nationale Autrichienne (ONB), l’économie autrichienne devrait se contracter de 3,2 % cette année dans le cas d’un scénario de pandémie « modérée ». 
  • Dans le même temps, le chômage a augmenté de 66 % au cours du mois de mars pour atteindre 12,7 %, soit plus de 500 000 chômeurs. 
  • L’Autriche a introduit un moratoire obligatoire sur les prêts aux consommateurs et aux petites entreprises touchés par l’épidémie, a déclaré le Ministre des Finances Gernot Bluemel, ajoutant que cette mesure couvre environ trois millions de prêts.

Belarus

  • Au 5 avril, le Belarus recensait plus de 350 cas de Covid-19 pour 8 décès. Les autorités se refusent pour le moment à un confinement généralisé comme l’a encore répété le Président Aleksandr Lukaschenko. Toutefois, les autorités ont déclaré en parallèle que les citoyens ne respectant pas les consignes d’auto-isolement ou de contrôles médiaux seraient sanctionnées financièrement. 
  • Dans une interview avec le journal Rossiiskaya Gazeta, l’Ambassadeur de Biélorussie en Russie, Uladzimir Siamashka, a déclaré qu’un nouvel examen des documents concernant l’approfondissement de l’intégration entre le Bélarus et la Russie serait mis en place. Le Président a d’ailleurs déclaré dans les médias que le Belarus n’était pas opposé en ce sens à une monnaie unique. Néanmoins, cette monnaie ne pouvait être ni biélorusse ni russe. La neutralité doit prédominer. 
  • Le journal russe Kommersant aurait rapporté que le Belarus aurait demandé l’aide de la Russie pour la fourniture de dispositifs de ventilation pulmonaire artificielle.
  • Le Président de la Lituanie, Gitanas Nausėda, a émis certaines réserves quant à la gestion de la crise sanitaire par les autorités biélorusses. Selon lui, les chiffres réels des patients réels pourraient différer de ceux qui ont été exprimés officiellement. 
  • Les autorités biélorusses s’attendent à terminer les négociations avec les sociétés russes concernant les approvisionnements de pétrole – stoppés depuis le début de l’année – d’ici le début du mois. Le Belarus s’attend à recevoir 2 millions de tonnes de pétrole russe à un prix d’environ 4 dollars le baril en avril. Quelques heures plus tard, le géant Rosneft a signé des contrats avec des sociétés énergétiques biélorusses. 
  • D’après le Porte-parole de l’Organisation du Traité de Sécurité Collective, Vladimir Zainetdinov, les différents États membres vont élaborer des mesures de réponse collective en cas de forte détérioration de la situation. 
  • Selon le Vice-Ministre des Affaires Étrangères, Oleg Kravchenko, le Belarus pourrait bientôt commencer à discuter de l’entrée sans visa dans les pays de l’espace Schengen.
  • La Commission Européenne a affirmé avoir réaffecté plus de 140 millions d’euros pour aider les pays du Partenariat Oriental dans leur lutte contre le Covid-19 – dont le Bélarus.
  • Selon un communiqué de presse, le Gouvernement et la Banque nationale du Belarus discutent avec le Fonds Monétaire International de l’obtention d’un soutien financier d’environ 900 millions de dollars compte tenu de la situation économique mondiale. 
  • Le Premier ministre du Belarus, Siarhey Rumas, a déclaré qu’environ 40 millions d’euros seraient alloués pour soutenir l’économie face à l’épidémie. 
  • L’Association des Journalistes Biélorusses a condamné avec plusieurs autres journaux l’impossibilités pour les journaux indépendants d’avoir accès aux chiffres de l’épidémie de Covid-19. Ils dénoncent un manque de transparence. 
  • Selon un rapport de l’agence de statistiques SATIO, 62 % des biélorusses s’inquiéteraient d’une détérioration des conditions sanitaires dans le pays et d’un effondrement du système de santé durant la crise. 
  • Alors que le championnat biélorusse est l’un des derniers au monde à disputer des matchs de football, le syndicat des joueurs biélorusses aurait déclaré que les professionnels étaient inquiets du maintien du championnat. Dans le même temps, des groupes de supporters du Shakhter Soligorsk et du Neman Grodno auraient annoncé un boycott des prochains matchs.

Bosnie-Herzégovine

  • Au 4 avril, la Bosnie-Herzégovine recensait plus de 650 cas de Covid-19 pour 21 décès. Le Parlement de la Republika Srpska a alors voté la déclaration de l’état d’urgence. La mesure suscitait préalablement l’opposition des partis politiques bosniaques par rapport à l’instauration ou non de points de contrôle. 
  • La Ligue Musulmane Mondiale a accordé une aide de plus de 200.000 euros à la Bosnie-Herzégovine pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Dans le même temps, les autorités ont annoncé de l’aide en provenance de l’Azerbaïdjan. La Malaisie a de son côté annoncé l’envoi de 2 millions de masques. 
  • Le Premier ministre du Kosovo, Albin Kurti, a annoncé que le Gouvernement du Kosovo a décidé d’abolir la taxe sur les produits en provenance de Bosnie-Herzégovine. 
  •  
  • Les exportations de marchandises de Bosnie-Herzégovine en mars de cette année par rapport à mars de l’année dernière ont diminué de plus de 80 millions d’euros. Cette tendance devrait se poursuivre dans les mois à venir.
  • Le Président de la Chambre de Commerce du Canton de Sarajevo, Muamer Mahmutovic, a déclaré qu’environ 800 entreprises interrogées s’attendaient à une perte de plus de 100 millions d’euros du fait de l’épidémie de Covid-19. 
  • Le Gouvernement de la Fédération de Bosnie-Herzégovine a annulé dimanche, sur proposition du Premier ministre de la Fédération de Bosnie-Herzégovine, Fadil Novalic, la décision d’allouer 21 millions de BAM aux niveaux inférieurs du gouvernement et des fonds – les municipalités cantonales et les villes.
  • Le Gouvernement de la Fédération de Bosnie-Herzégovine a décidé, sur proposition du Premier Ministre de la Fédération de Bosnie-Herzégovine, Fadil Novalic, transférer près de 10 millions d’euros de fonds à destination des municipalités pour l’achat de matériel médical. 
  • Les autorités judiciaires de Bosnie-Herzégovine a mis fin aux restrictions à la circulation du citoyen turc Fatih Keskin, précédemment imposées suite à son arrestation en décembre dernier.
  • Les autorités ont annoncé l’arrestation de Darko Mrda – condamné à 20 ans de prison pour crimes contre l’humanité.

Bulgarie

  • Au 5 avril, la Bulgarie recensait plus de 500 cas de Covid-19 pour 20 décès. Le Ministre de la Santé, Kiril Ananiev, est notamment de plus en plus critiqué pour sa gestion de l’épidémie, suite aux querelles sur les primes des médecins, les tests et les masques de protection. De son côté, le Parlement a prolongé l’état d’urgence jusqu’au 13 Mai prochain. 
  • Le chef du parti Vazrazhdane (Renaissance), Kostadin Kostadinov, a été inculpé pour diffusion de fausses informations sur le Covid-19 pouvant provoquer la panique. 
  • Le Ministre des Finances, Vladislav Goranov, a déclaré l’économie bulgare pourrait se contracter jusqu’à 3 % en 2020 en raison de l’impact de l’épidémie de Covid-19. Il a ajouté que si la période d’isolement venait à durer jusqu’à 3 mois, l’économie pourrait ne se redresser que fin 2021. Il a également tenu à préciser qu’aucune hausse d’impôts n’était prévue par le Gouvernement. 
  • Le Conseil des ministres bulgares a adopté un décret établissant les termes et la procédure pour le versement d’indemnités aux employeurs afin d’assurer le maintien de l’emploi de leur personnel dans le contexte de l’épidémie. 
  • La Commission du Budget et des Finances de l’Assemblée Nationale a approuvé de manière définitive les projets de révision de la loi de finances de l’Etat pour 2020 proposés par le Conseil des ministres afin de refléter les nouvelles réalités apportées par la crise Covid-19.
  • Selon Denitsa Sacheva, Ministre du Travail, environ 40 000 personnes se sont inscrites au chômage depuis le début de la crise Covid-19. 
  • Le hackathon en ligne Hack the Crisis @ Bulgaria a généré 111 idées pour de nouvelles approches et des actions rapides. 

Croatie

  • Au 5 avril, la Croatie recensait près de 1200 cas de Covid-19 pour 15 décès.
  • Le Premier Ministre Andrej Plenković a déclaré que son cabinet avait décidé de reporter l’acquisition d’avions de chasse du fait de l’épidémie.
  • L’ancien candidat aux élections présidentielles, Miroslav Skoro (3ème – 24,5 %), a officiellement enregistré son parti politique: le Mouvement de la Patrie.
  • Le leader du Parti Social-Démocrate (SDP), Davor Bernardić, a présenté dimanche un plan de sauvetage de 220 millions d’euros conçu par le principal parti d’opposition pour aider les citoyens les plus touchés par la crise Covid-19.
  • L’épidémie de Covid-19 aura un effet durable et profond sur le marché de l’emploi croate. On copte aujourd’hui 300 000 travailleurs au salaire minimum (via The Dubrovnik Times). 
  • Les taxes sur les produits de tabac et de boissons alcoolisées ont augmentées à partir du 1er Avril. Par conséquent, le prix des cigarettes pourrait augmenter de 25 centimes d’euros et l’alcool de 40 centimes d’euros par litre d’alcool (via The Dubrovnik Times).
  • Le Premier Ministre a dévoilé des mesures supplémentaires pour sauver des emplois et aider l’économie parmi lesquelles, l’augmentation du salaire minimum net à 4 000 kunas (725 euros) et l’exonération partielle ou totale de l’impôt pour certaines entreprises en avril, mai et juin. L’opposition a fait savoir qu’elle supportait ce plan de sauvetage mais a critiqué le retard pris par le Gouvernement. 
  • La Commission Européenne a soutenu les demandes croates d’aide financière au secteur de la pêche a déclaré le Ministère de l’Agriculture.
  •  
  • L’UNICEF a effectué une première livraison d’équipement médical professionnel envers la Croatie. 4 tonnes de matériel ont été livrées (30 000 masques, 30 000 gants, 18 000 combinaisons, etc.) (via The Dubrovnik Times).
  • Invités par le mouvement « Zagreb t’appelle », les habitants de la capitale ont frappé sur leurs casseroles et sifflé pour protester contre la façon dont le maire, Milan Bandić, dirige la ville dans la situation actuelle (crise sanitaire et séisme).
  • Le fonds de financement du démantèlement de la centrale nucléaire de Krško et de l’élimination de ses déchets radioactifs a déclaré qu’il avait reçu l’approbation du Ministère de l’Énergie et de l’Environnement pour l’utilisation de l’ancienne caserne de Čerkezovac pour la création d’un centre de stockage des déchets radioactifs.

Grèce

  • Au 5 avril, la Grèce recensait près 1800 cas de Covid-19 pour 73 décès. Le Premier Ministre a notamment déclaré que le mois d’avril serait très compliqué. Dans le même temps, l’île touristique de Mykonos connait des mesures de confinement renforcées et le Gouvernement prévoit un report des examens de fin d’année au mois de juillet prochain. 
  • Le Premier Ministre a appelé les députés de son parti, Nouvelle Démocratie, ainsi que ses Ministres à verser la moitié de leur salaire (2 prochains mois) à un fonds spécial destiné à aider l’État face à l’épidémie de Covid-19 (via Kathimerini).
  • Un vol d’Aegean Airlines en provenance de Chine a livré avec 1,7 million de masques chirurgicaux et autres matériels pour aider la Grèce à répondre à l’épidémie de Covid-19 (via Kathimerini).
  • Les tensions sont toujours vives avec la Turquie alors que deux avions de combat F-16 turcs auraient été repérés violant l’espace aérien grec. La Marine grecque est elle aussi en alerte. Les Ministres des Affaires Étrangères Nikos Dendias et Mevlut Cavusoglu ont une nouvelle fois eu de vifs échanges interposés (via Kathimerini).
  • Le Premier Ministre Kyriakos Mitsotakis ainsi que plusieurs autres dirigeants nationaux du PPE ont écrit à leur Président, Donald Tusk, pour demander l’éjection du groupe Fidesz de Viktor Orbán en raison de tendances autoritaires (Via Kathimerini).
  • La Grèce prévoit de vendre des participations majoritaires dans quatre ports (Alexandroupoli, Igoumenitsa, Iraklio et Volos) dans le cadre d’un plan de privatisation convenu avec ses prêteurs (post-crise 2008), d’après un document de l’agence publique de privatisation (TAIPED) (via Kathimerini). 
  • Le Ministre grec des Finances, Christos Staikouras, a déclaré u’il s’attendait à ce que l’économie se contracte de 3 à 4 % cette année en raison des mesures de verrouillage imposées (via Kathimerini). 
  • Le Gouvernement a présenté au Parlement un budget supplémentaire qui prend en compte les coûts des mesures de soutien économique pour faire face à l’épidémie de Covid-19, en augmentant les crédits de 5 milliards d’euros (via Kathimerini). 
  • Les premiers versements d’un don spécial de 800 euros pour les travailleurs touchés par la crise du coronavirus seront effectués après le 10 avril. Cette allocation d’urgence concerne les personnes qui sont sans emploi (Via Kathimerini). 
  • Manolis Glezos, un héros grec de la résistance de la Seconde Guerre mondiale, qui est resté actif en politique jusque dans ses 90 ans, est mort à Athènes. Il avait 97 ans.
  • Le Saint-Synode de l’Église de Grèce exhorterait le Gouvernement à autoriser la tenue de services à huis clos pour Pâques (via Kathimerini).
  • Selon un récent sondage d’opinion, la majorité du public approuve la réponse du Gouvernement face à l’épidémie malgré le niveau élevé d’inquiétude de la population face à la crise (via Kathimerini).
  • Le Gouvernement a mis en quarantaine une installation pour migrants à l’extérieur d’Athènes pendant 14 jours après qu’un Afghan de 53 ans ait développé des symptômes de coronavirus samedi après-midi (via Kathimerini). 

Hongrie

  • Au 5 avril, la Hongrie recensait plus de 700 cas de Covid-19 pour 34 décès. En réponse, le Parlement a adopté une loi controversée – signée par le Président János Áder – permettant une extension accrue et limitée des pouvoirs du Premier Ministre Viktor Orbán. Les autorités sanitaires ont de leur côté fait part de leur inquiétude quant à la possibilité que Budapest devienne rapidement le centre de l’épidémie de Covid-19 en Hongrie. 
  • Dans la lignée de ces nouveaux pouvoirs, le Gouvernement a d’abord annoncé avant de l’abandonner quelques heures plus tard un projet de loi qui aurait assigné des comités de défense à la tête des dirigeants municipaux. 
  • Face à cette extension de pouvoir, la Présidente de la Commission Européenne Ursula von der Leyen a manifesté son indignation tandis que 15 États membres de l’UE ont publié une lettre dans laquelle ils avertissent de possibles détériorations des principes démocratiques sous couvert de lutte contre l’épidémie – sans nommer directement la Hongrie. Non sans ironie, le Ministère de la Justice hongrois s’est étonné de sa non-invitation à signer ce document. De son côté Viktor Orbán a accusé l’UE de stigmatiser la Hongrie sans parvenir à l’aider alors que le pays fait face à une crise majeure. 
  • La Cour Européenne de Justice de l’UE a jugé que la Hongrie avait enfreint le droit communautaire en refusant de se conformer au programme de quotas de réfugiés lancé après l’entrée de plus d’un million de migrants en 2015.
  • Le procureur général de Hongrie, Péter Polt, a demandé au Parlement de suspendre l’immunité de deux législateurs (István Boldog – Fidesz // Gergely Kálló – Jobbik) pour des enquêtes criminelles en cours à leur encontre.
  • Les partis d’opposition ont appelé à la mise en œuvre d’un ensemble de mesures – salaire minimum, hausse des salaires dans les milieux de la santé par exemple – de relance économique différentes de celles annoncées par le chef du bureau du Premier ministre. 
  • La Hongrie, via la voix du Ministère de l’Intérieur, s’est prête à rejoindre le programme RescEU de la Commission Européenne. Il s’agit d’un élément du mécanisme de protection civile de l’UE qui renforce les capacités de réponse aux situations d’urgence.
  • D’après le Ministre des Affaires Étrangères, Péter Szijjártó, la Chine a livré plus de 4 millions de masques ainsi que plusieurs centaines de milliers d’autres équipements médicaux à la Hongrie. 
  • Treize membres du PPE ont demandé l’expulsion du Fidesz de la famille du parti, dans une lettre commune adressée au président du PPE, Donald Tusk. Les Républicains français n’en font pas partie. De son côté, Viktor Orbán a multiplié les lettres afin d’expliquer ses choix politiques. 
  • Dans une lettre adressée à Luca Visentini, Secrétaire Général de la Confédération Européenne des Syndicats, le Premier Ministre a déclaré que son Gouvernement créerait autant d’emplois que ceux perdus durant la crise. Le premier avait récemment exprimé son inquiétude quant aux mesures économiques prises par la Hongrie en rapport avec l’épidémie.
  • Le Premier Ministre a annoncé que le budget central de cette année allait être radicalement restructuré afin de gérer la crise causée par l’épidémie et de relancer l’économie.
  • La Chambre Hongroise de l’Industrie et du Commerce (MKIK) a dévoilé un nouveau paquet de propositions qu’elle a envoyé au Gouvernement sur les moyens d’atténuer l’impact économique du Covid-19. La MKIK propose au Gouvernement d’aider à préserver les emplois et à gérer la hausse du chômage grâce à un mélange de subventions et de crédits à rembourser en 2021 ou 2022. Elle propose également que le taux de l’impôt sur les petites entreprises soit abaissé de 12 à 9 %.
  • La Hongrie vise désormais un déficit budgétaire de 2,9 % du PIB pour 2020 selon un rapport soumis par l’Office Central des Statistiques (KSH) à Eurostat.
  • Le Ministre du Cabinet du Premier Ministre, Gergely Gulyás, a décrit les réserves financières disponibles et ses effets économiques en déclarant nécessaire le partage du fardeau. Il a demandé à ce que 50% des subventions des partis politiques (total de 3,2 millions d’euros) aille au fonds de protection contre l’épidémie. Les multinationales et les banques devront également aider à résoudre la crise.
  • L’épidémie de coronavirus qui touche l’Europe a déjà de lourdes conséquences pour les populations roms d’Europe centrale et orientale qui survivent sans filet de sécurité. Dans le nord-est de la Hongrie, l’explosion du chômage et des prix des denrées alimentaires jette des villages entiers dans le désarroi (via Le Courrier d’Europe Centrale). 
  • Le Gouvernement hongrois a soumis un projet de loi qui interdirait la reconnaissance légale du sexe des personnes transgenres (via Kafkadesk). 
  • Le milliardaire d’origine hongroise George Soros a annoncé qu’il ferait don d’un million d’euros à Budapest pour aider la capitale dans sa lutte contre l’épidémie de Covid-19. Le Maire de Budapest l’en a chaleureusement remercié. 
  • Les officiers de l’Armée ont commencé à commander 51 hôpitaux sur 108 dans le pays, a déclaré le Ministre de la Défense, Tibor Benkö.
  • Bien que l’Union des Libertés Civiles (TASZ) ait salué le fait que davantage d’informations aient finalement été révélées sur l’épidémie de coronavirus en Hongrie, l’organisme de surveillance des droits de l’homme a critiqué le Gouvernement pour sa méthode de publication de données sensibles, grâce à laquelle certaines des victimes peuvent être facilement identifiées.
  • Le premier génome complet de coronavirus hongrois a été séquencé avec succès par le groupe de recherche virologique du centre de recherche de Szentágothai à l’université de Pécs et le groupe de recherche bio-informatique.

Kosovo

  • Au 4 avril, le Kosovo recensait près de 150 cas de Covid-19 pour 1 décès.
  • La crise politique continue au Kosovo quelques jours après le renversement du Gouvernement d’Albin Kurti, alors que le Président, Hashim Thaçi, a tenu des réunions consultatives avec les dirigeants politiques et qu’il fait pression pour la formation d’un gouvernement d’unité. Il n’a en effet pas offert de mandat à Kurti et son parti Vetevendosje. De son côté, l’actuel Premier Ministre par intérim appelle à des élections anticipées mais semble isolé. 
  • Le Kosovo a levé un droit de douane de 100% sur les marchandises en provenance de Serbie et de Bosnie-Herzégovine, ouvrant ainsi la voie à la reprise des discussions sur la normalisation des liens avec la Serbie, a déclaré le Gouvernement du Premier Ministre Albin Kurti. Ce dernier appelle également au respect du principe de réciprocité. Cette décision semble ne pas avoir suscité l’intérêt de la Serbie pour le moment. 
  • Le système de santé parallèle financé par Belgrade et géré par la minorité serbe du Kosovo envoie les résultats de son test COVID-19 en Serbie – avec très peu ou pas de collaboration avec les propres institutions du Kosovo.

Macédoine du Nord

  • Au 4 avril, la Macédoine du Nord recensait près de 500 cas de Covid-19 pour 19 décès.
  • La Cour Pénale de Skopje a condamné deux responsables politiques de l’Union Démocratique pour l’Intégration (parti junior de la coalition), Ejup Alimi et Ismet Guri, à trois ans et demi de prison chacun pour la « destruction de matériel électoral » lors des élections locales de 2013.

Moldavie

  • Au 4 avril, la Moldavie recensait plus de 700 cas de Covid-19 pour 12 décès.
  • Les citoyens moldaves qui rentrent chez eux sur des vols charters organisés par les autorités sont désormais obligés – avec le coût du billet – de payer un test COVID-19 à leur arrivée en vertu d’un ordre émis vendredi par l’autorité moldave de l’aviation civile. Cette décision a divisé l’opinion avec les partis au pouvoir qui défendent le projet et les partis d’opposition pro-occidentaux qui émettent de fortes réserves.
  • La Commission Européenne a affirmé avoir réaffecté plus de 140 millions d’euros pour aider les pays du Partenariat Oriental dans leur lutte contre le Covid-19 – dont la Moldavie. 
  • Après que la poste ait déclaré qu’elle ne pouvait plus distribuer de journaux dans le contexte de la pandémie de coronavirus, les rédacteurs en chef des médias ont demandé l’aide du gouvernement, affirmant qu’autrement toute l’industrie de la presse écrite pourrait disparaître rapidement.

Monténégro

  • Au 5 avril, le Monténégro recensait plus de 200 cas de Covid-19 pour 2 décès. Il est inquiétant de savoir que plus de 200 des quelque 7.000 travailleurs médicaux du Monténégro sont désormais auto-isolés avec des symptomes du Covid-19 et que 10 sont confirmés comme étant infectés, a déclaré le Directeur de l’Institut de Santé Publique.
  • L’opposition monténégrine a accusé le gouvernement d’ignorer les procédures constitutionnelles et d’exclure le parlement des processus décisionnels vitaux dans le contexte de la crise du coronavirus.
  • Les rassemblements publics étant interdits au Monténégro dans le cadre des mesures visant à stopper la propagation de l’épidémie, les communautés religieuses du pays doivent communiquer avec leurs fidèles à la radio, à la télévision et sur Internet. Dans le même temps, un prêtre surpris à tenir une prière dans un monastère a été placé en détention pendant 72 heures.

Pologne

  • Au 5 avril, la Pologne recensait près de 4000 cas de Covid-19 pour 84 décès. Le Gouvernement polonais a annoncé de fait une série de restrictions supplémentaires pour limiter la propagation de l’épidémie. Le Premier Ministre, Mateusz Morawiecki, l’a justifié par le fait que la discipline sociale n’était pas assez respectée par certains (via Notes from Poland). 
  • La Cour Européenne de Justice de l’UE a jugé que la Pologne avait enfreint le droit communautaire en refusant de se conformer au programme de quotas de réfugiés lancé après l’entrée de plus d’un million de migrants en 2015.
  • Le maintien des élections défendu par la grande majorité du parti au pouvoir, le PiS, suscite la controverse dans le pays. Le Gouvernement réfléchirait à l’organisation des votes par un système postal. Parallèlement, ils ont estimé que si les gouvernements locaux refusaient d’organiser des élections présidentielles en raison de l’épidémie, comme certains se sont engagés à le faire, les autorités nationales imposeront des commissaires pour les remplacer (via Notes from Poland). Le partenaire junior du PiS au sein de la coalition gouvernementale laisse entendre également une possible opposition à la tenue des élections. 
  • Une équipe de 15 médecins et ambulanciers polonais s’est rendue en Italie pour participer à la lutte contre le Covid-19 aux côtés des autorités italiennes.
  • D’après le quotidien russe Izvestia, les forces russes de l’oblast de Kaliningrad auraient été équipées de missiles RS30 Smyerch vers la fin de l’année dernière. 
  • La député européenne Anna Fotyga a été nommée membre d’un groupe de 10 experts internationaux qui aideront à développer des idées sur la manière de renforcer l’OTAN et de tracer son avenir. 
  • Selon des sources officielles, le Gouvernement polonais aurait décidé de reporter le voyage commémoratif prévu en Russie pour commémorer le dixième anniversaire de l’accident de l’avion présidentiel polonais. Elles citent l’absence d’accords définitifs avec Moscou ainsi que l’existence de l’épidémie de Covid-19 comme raisons principales. 
  • L’agence de notation internationale Fitch a confirmé la note de crédit A- de la Pologne avec une perspective stable.
  • Le taux de chômage en Pologne n’était que de 2,9 % en février, l’un des plus bas de l’Union européenne des 27, avant l’éruption de la crise de Covid-19.
  • Le géant polonais du carburant PKN Orlen a déclaré qu’il allouera 13,2 millions d’euros pour aider à combattre le Covid-19.
  • Le Président Andrzej Duda a apposé sa signature sur le projet de la loi budget 2020. Celle-ci avait été adoptée auparavant par le Parlement la base des objectifs adoptés avant l’épidémie. L’ambitieux budget équilibré prévoit ainsi une croissance économique de 3,7 %, avec une inflation ciblée à 2,5 %. Dans le même temps, il a également donné son accord pour le plan économique « bouclier », plan massif de secours et de relance visant à soutenir l’économie nationale. 
  • La compagnie pétrolière et gazière polonaise PGNiG aurait déclaré que le groupe russe Gazprom devrait lui rembourser quelque 1,5 milliard de dollars suite à une décision d’un tribunal d’arbitrage international.
  • Selon les premières prédictions, le PIB de la Pologne pourrait chuter de 5%, le pays devrait ainsi connaître sa première récession depuis de nombreuses années (via Le Courrier d’Europe Centrale). 
  • Alors que le confinement est en vigueur depuis 3 semaines pour les enfants polonais, la télévision d’État a cherché à combler le vide éducatif en diffusant des leçons spéciales présentées par de vrais enseignants. Ses efforts ont toutefois été largement critiqués, notamment en raison de nombreuses erreurs factuelles (via Notes from Poland). 
  • L’éminent compositeur Krzysztof Penderecki, décédé quelques jours plus tôt, sera enterré avec les honneurs au Panthéon national polonais.
  • Plusieurs centaines de prisonniers auraient été affectés à la production de masques dans 24 établissements pénitentiaires du pays sur ordre du Ministre de la Justice Zbigniew Ziobro. 
  • Les Polonais en quarantaine dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 doivent utiliser une application mobile spécifique permettant aux autorités de les surveiller. 

Tchéquie

  • Au 4 avril, la République Tchèque recensait plus de 4500 cas de Covid-19 pour 67 décès. Interrogé sur la durée du confinement, le Premier Ministre tchèque Andrej Babis s’est montré « optimiste » quant à la situation en Tchéquie qui s’en sortirait beaucoup mieux que la plupart des pays européens dans la prévention de la propagation du virus. Il pense que d’ici Mai-Juin la situation pourrait revenir à la normale (via Kafkadesk). De plus l’état d’urgence a été prolongé jusque la mi-mai (l’opposition s’y oppose et demande des explications) tandis que les restrictions d’ouverture des magasins a été prolongée jusqu’au 11 avril. Aussi, le projet de quarantaine intelligente actuellement testé en Moravie du Sud sera étendu à la Moravie du Nord et à Prague à la fin de la semaine prochaine. Après Pâques, le projet sera appliqué à l’échelle nationale et devrait progressivement remplacer les restrictions générales.
  • La Cour Européenne de Justice de l’UE a jugé que la Tchéquie avait enfreint le droit communautaire en refusant de se conformer au programme de quotas de réfugiés lancé après l’entrée de plus d’un million de migrants en 2015.
  • Le Premier ministre Andrej Babiš a rejeté catégoriquement les affirmations selon lesquelles son Cabinet avait l’intention d’ouvrir la voie à des changements juridiques qui affaibliraient le rôle du Parlement en temps de crise et mettraient plus de pouvoirs entre les mains du Gouvernement. Parallèlement, son parti politique (ANO) remporterait les élections législatives avec plus de 30 % de soutien des électeurs, selon un sondage récemment publié par l’agence STEM. Celles-ci auront lieu en 2021. 
  • L’Ambassade de de Russie à Prague a déclaré qu’elle considérait le retrait de la statue du Maréchal soviétique Ivan Konev par les autorités municipales de Prague 6 comme une violation de l’accord d’amitié tchéco-russe de 1993 et a émis une protestation auprès du Ministère tchèque des Affaires Étrangères. L’Ambassade a ajouté que « la démolition de la statue de I. S. Konev suscitera une réaction adéquate de la part de la Russie ». 
  • La Tchéquie a annoncé la prise en charge de plusieurs patients français atteints du Covid-19 à l’hôpital de Brno.
  • Le Gouvernement tchèque a dévoilé les détails d’un programme d’aide d’urgence pour les entrepreneurs et les employeurs afin d’atténuer les effets de la crise. Ces mesures comprennent un moratoire de 6 mois sur le remboursement des hypothèques et autres prêts et une somme de d’argent CZ pour tous ceux qui ont été contraints de fermer leur entreprise.  Le système kurzarbeit, approuvé précédemment par le Gouvernement pour tenter d’empêcher les licenciements massifs, devrait être lancé le 6 avril prochain. 
  • Le chômage est resté à 3% en mars malgré les mesures restrictives visant à freiner la propagation du Covid-19 a déclaré dimanche la Ministre du Travail et des Affaires Sociales Jana Maláčová. 
  • Au prix d’un fort ralentissement de l’activité, la Tchéquie réussit à garder l’épidémie sous contrôle, mais la crise économique fait déjà de gros dégâts parmi les travailleurs précaires et les indépendants (via Le Courrier d’Europe Centrale). 
  • Les Tchèques ont donné des millions grâce à des programmes de financement participatif visant à collecter des fonds pour l’achat d’équipements médicaux tels que des ventilateurs et des masques, ou pour soutenir les petits entrepreneurs les plus durement touchés.

Roumanie

  • Au 5 avril, la Roumanie recensait près de 4000 cas de Covid-19 pour 148 décès. La situation est particulièrement inquiétante du fait de la démission de plusieurs membres du corps médical (notamment à Suceava après la contamination de quelques 200 médecins). Le Gouvernement tente de mettre en oeuvre des mesures pour empêcher les médecins de quitter leur emploi en raison du manque d’équipement. La ville de Suceava a par ailleurs été placée en confinement strict. Dans le même temps, il a annoncé que l’assouplissement des restrictions ne devraient pas intervenir avant la mi-mai. 
  • Le Gouvernement roumain a adopté une ordonnance d’urgence qui suspend certaines des normes juridiques concernant la transparence des décisions et le dialogue social avant la promulgation d’une nouvelle législation pendant l’état d’urgence.
  • Le Ministère de la Défense roumain a commandé des travaux de construction d’une valeur de 18 millions d’euros pour une base militaire temporaire à Tunari, au nord de Bucarest.
  • Un avion de l’Armée de l’Air roumaine a transporté 100.000 masques respiratoires FFP2 et FFP3 de la Turquie vers la Roumanie  selon le Ministère roumain de la Défense (MApN).
  • Le Fonds d’investissement kazakh roumain pour l’énergie (FIEKR) a annoncé qu’il investirait 40 millions d’euros dans la construction d’une usine de déparaffinage sur la plate-forme pétrochimique de la raffinerie Petromidia.
  • Le nombre de contrats de travail qui ont été suspendus ou résiliés depuis l’introduction de l’état d’urgence dépasse le million, selon les chiffres publiés par le Ministère du Travail et de la Protection Sociale.
  • Les représentants du constructeur automobile roumain Dacia (groupe Renault) travaillent sur une stratégie visant à reprendre la production après la mi-avril. De son côté, Ford a annoncé l’arrêt de la production dans le pays jusqu’à début mai. 
  • Les sociétés françaises de distribution Auchan et Leroy Merlin, avec le soutien du Ministère de la Santé et du Service des Situations d’Urgence (DSU), ont commencé à organiser un centre d’hospitalisation pour les patients atteints de Covid-19 non critiques, dans la région de Bucarest.
  • Le Gouvernement roumain a mobilisé 400 millions d’euros de soutien financier préétabli de la Banque Mondiale pour aider à prévenir les effets de l’épidémie. 
  • Le Parlement roumain a adopté un projet de loi qui donne aux ménages et à une large catégorie de sociétés le droit de différer leurs factures de services publics (sauf celles dues aux opérateurs de télécommunications) pendant trois mois et de payer les factures différées par versements avec un taux d’intérêt nul. 
  • Le Gouvernement roumain fournira des garanties pour les prêts d’investissement et de fonds de roulement accordés par les banques aux microentreprises et aux petites et moyennes entreprises, et subventionnera les intérêts. Le budget de ce programme est estimé à plus de 160 millions d’euros. 
  • Le Gouvernement roumain, par l’intermédiaire de l’Autorité de réforme des chemins de fer (ARF), a lancé un appel d’offres pour l’achat de 20 trains électriques inter-régionaux de plus de 300 places chacun, y compris les services de maintenance connexes. Le contrat, d’une valeur prévue de 270 à 765 millions d’euros (hors TVA), sera financé dans le cadre du Programme opérationnel pour les grandes infrastructures (POIM) de l’Union européenne. 
  • Des organisations militantes ont averti que la liberté des médias pourrait être restreinte en Roumanie par les dispositions d’urgence qui autorisent la fermeture des sites web qui publient de fausses nouvelles et dispensent les autorités de répondre aux demandes urgentes des journalistes.

Serbie

  • Au 5 avril, la Serbie recensait près de 2000 cas de Covid-19 pour 51 décès. Le Gouvernement a décidé d’imposer un couvre-feu très strict et de centraliser les décisions. Ainsi, tous les quartiers généraux et locaux de crise et les institutions médicales de Serbie doivent envoyer toute information sur l’épidémie à la cellule de crise centrale dirigée par la Première Ministre Ana Brnabic avant que celle-ci n’informe ensuite les citoyens.
  • Dans le même temps, les autorités serbes ont promis de retirer un nouveau règlement concernant la circulation de l’information sur la pandémie après l’arrestation d’un journaliste pour avoir dénoncé les mauvaises conditions de vie dans un important hôpital.
  • Les autorités discuteraient de la possibilité d’un couvre-feu total sur le pays (24h/24). 
  • Le Kosovo a levé le droit de douane de 100% sur les marchandises en provenance de Serbie et de Bosnie-Herzégovine, ouvrant ainsi la voie à la reprise des discussions sur la normalisation des liens avec la Serbie, a déclaré le Gouvernement du Premier Ministre Albin Kurti. Ce dernier appelle également au respect du principe de réciprocité. Cette décision semble ne pas avoir suscité l’intérêt de la Serbie pour le moment. 
  • En réponse, Marko Djuric, Directeur du Bureau du Kosovo et de Metohija, a déclaré que Pristina continuait à « jouer » avec cette question et la perspective économique de la société du Kosovo et que cette décision n’avait pas « désamorcé » la situation entre la Serbie et le Kosovo sans retour à la situation antérieure à l’introduction de « tarifs anti-civilisation« . 
  • Le Président Vučić s’est entretenu par visio-conférence avec Emmanuel Macron. Ce premier a ensuite déclaré: « Grande conversation avec un ami sincère de la Serbie, le Président de la France. La Serbie a reçu beaucoup de soutien dans la lutte contre COVID-19 et sur sa voie européenne« . 
  • Le Ministre des Finances Sinisa Mali a déclaré qu’un ensemble de mesures économiques visant à aider l’économie dans l’épidémie de Covid-19 représentera 50 % du budget de l’État serbe, soit plus de 5 milliards d’euros. 
  • Twitter a supprimé près de 9.000 comptes qui « travaillaient à promouvoir le parti au pouvoir en Serbie« , le Parti progressiste serbe d’Aleksandr Vučić. 

Slovaquie

  • Au 4 avril, la Slovaquie recensait près de 500 cas de Covid-19 pour 1 décès. Le Gouvernement a néanmoins rejeté l’idée d’une fermeture totale du pays dans les prochaines semaines. 
  • Selon de nouvelles modélisations, la Slovaquie pourrait ne connaitre le pic endémique qu’à la mi-Juillet. Le nouveau Gouvernement Matovič se montre toutefois confiant dans la capacité du pays à faire face à l’épidémie causée par le Covid-19 (via Le Courrier d’Europe Centrale). 
  • Alors que le durcissement des règles en matière d’avortement ou les dispositions quant aux mariages homosexuels ont été mentionnés comme de potentiels facteurs de divergence au sein de la coalition, il apparait que ces sujets pourraient ne pas nécessiter d’accord de coalition selon les premières indiscrétions. Le texte officiel concernant l’accord de coalition signé par les quatre partis de coalition n’a pas encore été publié. 
  • Miroslav Lajčák a été officiellement nommé Emissaire Européen pour le dialogue entre le Kosovo et la Serbie. Auparavant il a été Ministre des Affaires Étrangères et Européennes pendant trois mandats du gouvernement Smer-SD (sous Robert Fico puis Peter Pellegrini).
  • Suite aux prévisions pessimistes de la Banque Nationale de Slovaquie, les analystes bancaires affirment que l’économie slovaque ne sera pas florissante cette année. Selon les récentes prévisions macroéconomiques, ils s’attendent à une baisse de 6,1 % des prix constants d’ici la fin de l’année.
  • Le Parlement a adopté des mesures économiques protégeant les citoyens et les entreprises parmi lesquelles. Les délais de dépôt des déclarations de revenus seront reportés, tandis que les petites et moyennes entreprises bénéficieront d’une aide financière. De leur côté, les entrepreneurs slovaques pourront demander une aide financière à l’État à partir de ce lundi.
  • Les partenaires de la coalition ont convenu de créer un nouveau Fonds d’Assistance Mutuelle fonctionnant au sein du Bureau du Gouvernement. Les contributions seront fournies par les Ministres du Cabinet et les Députés de la coalition. 
  • Quelques jours après l’annonce initiale du gouvernement, la Slovaquie a commencé à tester son importante communauté Rrom pour le Covid-19 (via Kafkadesk). 
  • Après que le Gouvernement ait interdit aux taxis de transporter des personnes en raison de l’épidémie à la mi-mars, ces derniers se sont mis à livrer des produits alimentaires frais et des repas provenant des restaurants.
  • Une carte contenant des informations détaillées sur les patients ayant contractée Covid-19 a été diffusée sur Internet. 
  • Au total, 19 juges des tribunaux de Košice et de la Cour Suprême ont renoncé à leur poste, leur notification ayant été remise au président Zuzana Čaputová les 30 et 31 mars derniers. 

Slovénie

  • Au 5 avril, la Slovénie recensait près de 1000 cas de Covid-19 pour 28 décès. Selon les autorités, les mesures de confinement et de restrictions mises en place il y a 3 semaines devraient encore être effectives pedant 2 à 4 semaines de plus. Les autorités ont également annoncés que le déroulement des examens de fin d’année serait considérablement affecté. 
  • L’Assemblée Nationale a adopté un plan de relance de 3 milliards d’euros visant à atténuer l’impact de l’épidémie de Covid-19 sur l’économie et la population slovènes. La majeure partie des mesures a également été saluée par l’opposition, dont les critiques concernant les groupes qui restent négligés ont été accueillies avec l’assurance qu’une nouvelle série de mesures était déjà en cours d’élaboration.
  • Le Gouvernement discute par ailleurs des lignes directrices pour un 2ème plan de relance budgétaire. Les nouvelles mesures apporteront quelques corrections à la loi adoptée et de nouvelles mesures pour traiter la législation sur les liquidités, les investissements et l’emploi.
  • La Slovénie n’a pas encore appliqué 13 arrêts de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, ce qui en fait l’un des pays de l’UE où le nombre de ces arrêts est le plus faible, a déclaré le Ministère de la Justice, alors que le Conseil de l’Europe a publié le rapport annuel sur la surveillance de l’exécution des arrêts et décisions de la Cour pour 2019.

Ukraine

  • Au 4 avril, l’Ukraine recensait plus de 1200 cas de Covid-19 pour 32 décès. Le Président Volodymyr Zelensky a tenu à rassurer sa population quand à l’approvisionnement du pays en nourriture alors que les mesures de confinement vont durer plusieurs semaines. Les autorités ont par ailleurs procédé à un renforcement des restrictions dans la semaine. La quarantaine pourrait durer jusque mi-mai.
  • Le Parlement ukrainien a approuvé en première lecture un projet de loi bancaire qui permettra d’ouvrir l’accès à l’aide du Fonds Monétaire International et un prêt de plusieurs milliards de dollars. Le projet de loi, approuvé lors d’une session extraordinaire, empêchera notamment les anciens propriétaires de banques nationalisées ou liquidées ces dernières années de retrouver leurs droits de propriété ou de recevoir une compensation monétaire.
  • Cinq amendements législatifs ont été enregistrés au Parlement ukrainien jusqu’à présent pour bloquer la signature du projet de loi sur les terres agricoles, qui a été adopté peu avant. 
  • L’Ukraine a décidé de soutenir la décision de l’UE (prise en février dernier) de prolonger les mesures restrictives à l’encontre du Belarus jusqu’au 28 février 2021.
  • La Commission Européenne a affirmé avoir réaffecté plus de 140 millions d’euros pour aider les pays du Partenariat Oriental dans leur lutte contre le Covid-19 – dont l’Ukraine. 
  • Le Service de Sécurité Ukrainien (SBU) affirme avoir mis à jour un canal de communication d’espionnage entre un officier de haut rang de la Marine ukrainienne et le FSB russe, dans la péninsule de Crimée occupée par la Russie.
  • Le Président américain Donald Trump a informé le Congrès US qu’il avait limogé l’Inspecteur Général de la Communauté du Renseignement américain qui était impliqué dans le déclenchement d’une enquête de mise en accusation du président l’année dernière.
  • Le Chef de Cabinet du Président, Andriy Yermak, déclare que la principale condition pour la tenue d’un nouveau sommet en format Normandie pour les dirigeants d’Ukraine, de France, d’Allemagne et de Russie est le respect de tous les accords conclus lors du dernier sommet à Paris. Cela inclut le cessez-le-feu complet dans le Donbas. 
  • Les États-Unis sont engagés à ce que l’Ukraine et la Géorgie deviennent les futurs membres de l’OTAN selon Kay Bailey Hutchison, Représentante permanente des États-Unis auprès de l’OTAN. Dans le même temps, le Secrétaire Général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a annoncé que les Ministres des Affaires Étrangères de l’OTAN avaient approuvé de nouvelles mesures de soutien à l’Ukraine et à la Géorgie.
  • Le Fonds Monétaire International a salué l’adoption par le Parlement ukrainien d’une législation sur les réformes bancaires et foncières qui pourrait débloquer des milliards de dollars de prêts. On évoque un prêt de 5,5 milliards de dollars sur trois ans, lié à des réformes visant à aider le pays à faire face à la hausse des remboursements de la dette cette année.
  • Les autorités ukrainiennes ont relevé des taux de radiation anormalement élevés autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl alors qu’un feu de forêt particulièrement violent fait rage à proximité. Celui-ci aurait été maitrisé par les pompiers durant le weekend. 
  • Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que plus d’une centaine d’auteurs avaient été dénoncés pour avoir mal informé le public sur l’épidémie de Covid-19. Une trentaine de poursuites judiciaires ont été engagées. 
Posted in Articles récents, Récaps de la semaine

Mais aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *