Menu Fermer

La France et les Balkans Occidentaux: un engagement stratégique

Euro Créative et le Centre franco-autrichien pour le Rapprochement en Europe s'associent pour le renforcement de l'engagement français dans les Balkans.

Contexte

Malgré de fortes affinités historiques, la France n’a pas joué un rôle de premier plan dans les Balkans occidentaux au cours des deux dernières décennies. Ce n’est que récemment qu’elle a manifesté un regain d’intérêt pour la région et stimulé son engagement de diverses manières. En 2016, la France a accueilli la conférence du Processus de Berlin, visant à favoriser « des progrès réels supplémentaires dans le processus de réforme » des pays de la région. Paris a également joué un rôle important dans la mise en place du RYCO. En 2017, la France a lancé avec l’Allemagne une initiative visant à coordonner la lutte contre le trafic d’armes à feu dans les Balkans occidentaux. En 2018, elle a étendu le mandat d’intervention de l’Agence Française de Développement (AFD) à l’ensemble des pays des Balkans occidentaux. Les opérateurs économiques français sont depuis montés en puissance. En 2019, la France a initié, toujours avec l’Allemagne, un dialogue intergouvernemental sur le différend Kosovo-Serbie et a adopté une Stratégie nationale pour les Balkans occidentaux. En 2020, après deux ans de blocage, elle a levé ses réserves à l’ouverture des négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine du Nord, tout en dessinant les contours de la nouvelle méthodologie d’adhésion.

Ce réengagement de la France dans la région est important. Il résonne avec le réengagement plus large de la France dans les affaires européennes et le discours du Président Macron à la Sorbonne, avec sa contribution aux débats sur l’avenir de l’Europe et son objectif global de renforcer l’autonomie stratégique de l’Union. Mais il véhicule également des points de vue plus critiques concernant la région et l’avenir de la politique d’élargissement et devra faire face aux réalités changeantes engendrées par la pandémie de Covid-19.

Objectifs de l’initiative et résultats attendus

Les objectifs de cette initiative sont les suivants:

  • Explorer comment intensifier les coopérations économique, politique et sociétale entre la France et les Balkans occidentaux;
  • Contribuer à la réflexion sur la mise en œuvre de la stratégie française à l’égard des Balkans occidentaux par le biais de recommandations émanant des parties prenantes de la région.

L’initiative sera mise en œuvre tout au long de l’année 2021, avant la présidence française du Conseil, avec les résultats suivants:

  • 1 événement d’ouverture sera organisé en français le 8 juin 2021 – Voir le programme / S’inscrire à l’événement;
  • 3 événements régionaux en ligne seront organisés dans les Balkans occidentaux d’ici juillet 2021 pour discuter des recommandations clés relatives aux coopérations économique, politique et sociétale;
  • 3 feuilles de route stratégique (économie, politique, société) seront élaborées par des experts de la région et publiées en anglais et en français en octobre 2021;
  • 3 événements de dissémination en France à l’automne 2020 afin de présenter les recommandations des experts dans les trois domaines sus-mentionnés.

Trois priorités

Coopération économique

Coordination et mise en œuvre : Euro Créative, Centre franco-autrichien pour le Rapprochement en Europe, Cooperation and Development Institute (Albanie)

La Stratégie pour les Balkans occidentaux adoptée à Paris en 2019 prévoit que la France cherche à renforcer la coopération économique avec la région. La marge de progression est considérable : le commerce de la région avec la France est éclipsé par celui de l’Allemagne par un facteur huit. Ce potentiel porté par une région d’Europe ayant de grands besoins en infrastructures n’est pas passé inaperçu. Les grands investisseurs français ont déjà renforcé leur engagement et l’intervention de l’Agence Française de Développement (AFD) a débuté en parallèle. Désormais mandatée pour soutenir « la transition écologique et énergétique ainsi que la transition territoriale« , l’AFD pourrait encore accentuer l’intérêt des opérateurs français. Comment stimuler les investissements français dans la région ? Qu’est-ce qui fait des Balkans occidentaux un lieu attractif pour les investisseurs français ? Dans quels domaines les entreprises françaises peuvent-elles le mieux contribuer ? Comment la coopération économique avec la France peut-elle contribuer à renforcer les institutions économiques et la gouvernance dans la région, et accélérer le rythme de leur adhésion à l’UE ? Quel peut être le rôle de la France dans la convergence de l’Europe du Sud-Est avec l’UE ?

Coopération politique

Coordination et mise en œuvre : Euro Créative, Centre franco-autrichien pour le Rapprochement en Europe, European Policy Institute (Macédoine du Nord)

La Stratégie pour les Balkans occidentaux adoptée à Paris en 2019 prévoit que la France intensifie ses relations politiques avec les pays de la région, avec des perspectives significatives dans plusieurs domaines : en matière de sécurité, la France s’est engagée avec l’Allemagne dans l’intensification de la lutte contre les trafics illicites d’armes légères et de petit calibre et contre le terrorisme et la radicalisation ; en matière de défense, elle soutient l’engagement des pays des Balkans occidentaux dans des opérations extérieures aux côtés de la France ; et sur les différends bilatéraux, la France a initié en 2019 avec l’Allemagne un dialogue intergouvernemental sur le différend Kosovo-Serbie. Quel est le potentiel de la coopération bilatérale entre la France et les pays de la région sur les questions politiques ? Comment la France peut-elle mobiliser ses partenaires de la région et de l’UE pour avancer dans ces domaines ? Quelles sont les limites et comment les surmonter ?

Coopération sociétale

Coordination et mise en œuvre : Euro Créative, Centre franco-autrichien pour le Rapprochement en Europe, European Policy Center (Serbie)

La Stratégie pour les Balkans occidentaux adoptée à Paris en 2019 souligne le soutien de la France au RYCO, mais aussi la nécessité de promouvoir la stabilité à long terme dans la région. L’engagement avec les jeunes générations, avec la société civile et les institutions culturelles sont essentiels pour atteindre cet objectif. Au cours des dernières années, la France a donc encouragé les échanges académiques avec les universités de la région et étendu les canaux de communication avec les jeunes. Elle a cherché des moyens de renforcer le rôle de la société civile dans le processus de transformation des pays de la région. Et la promotion de la francophonie a également joué un rôle important dans ce programme. Mais il reste beaucoup à faire pour amener la coopération de la société civile au niveau d’ambition que Paris a fixé pour son approche renouvelée de la région. Comment la France peut-elle mieux soutenir les acteurs de la société civile engagés dans le processus de transformation de leurs pays ? Quelle source d’inspiration la France peut-elle présenter aux jeunes de la région ? Comment dynamiser sa diplomatie publique et culturelle ?

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on google
Google+
Share on email
Email